Pétrissage

Cette manœuvre consiste à malaxer les plans cutanés et les muscles pour les détendre.

Elle provoque un « essorage « tissulaire » qui draine en profondeur le muscle.

Cette manœuvre de chasse est préparée et suivie par des pressions glissées qui active le retour sanguin vers le cœur.

Différents procédés sont possibles : manœuvres alternatives des deux mains allant dans la même direction ou en sens opposé, prise des plans cutanés entre pouce et index.

Les pétrissages superficiels ou profonds, globaux ou loges musculaires par loges musculaires- font partie des manœuvres essentielles du massage.

Pour être bien exécutées elles ne doivent pas glisser sur la peau, mais au contraire stabiliser le pli musculaire, en utilisant l’effet biomécanique de « ténodèse », l’extension du poignet entrainant spontanément la flexion des doigts.