Le massage tissulaire profond

Massage lent et profond

D’une grande lenteur et d’une grande profondeur sur nos muscles et tissus conjonctifs, le massage Deep tissue relâche les tensions pour que les muscles retrouvent leur souplesse.

Idéal pour les athlètes et les gens souffrant de douleur chronique, le massage Deep tissue est surtout reconnu pour ses effets sur le plan musculaire. Il diminue les douleurs et l’inflammation.

Cette approche est particulièrement efficace pour les tensions chroniques et les régions contractées (cou, bas du dos et épaules). Lorsqu’il y a des tensions chroniques ou une blessure, il y a habituellement des adhérences (bandes de tissu douloureux et rigides) dans les muscles, les tendons et les ligaments. Le massage Deep tissue travaille sur la libération des adhérences afin d’atténuer la douleur et favoriser le retour à un mouvement normal.

Le massage des tissus profonds est une technique pratiquée généralement sans huile avec une certaine intensité afin de relâcher les tensions les plus profondes. Les mouvements sont exécutés très lentement et en profondeur. Ils sont surtout concentrés sur les muscles et les fascias qui les entourent. Il s’agit d’agripper et d’étirer les tissus au lieu de glisser sur eux. Souvent le client va ressentir « l’effet d’un rouleau compresseur » et parfois des pincements des tissus. Il ne s’agit donc pas de répéter, en plus fort, les mêmes manœuvres qu’en massage suédois.

Les bienfaits du Massage Deep Tissue

Essentiellement thérapeutique, le massage des tissus profonds consiste à défaire les adhérences qui existent entre les différentes couches de muscles et de fascias, qui sont à l’origine de douleurs et de restrictions de mobilité.

Contrairement au massage suédois qui requiert une pression écrasant le muscle vers le centre du corps, le massage des tissus profonds ne consiste pas à glisser sur les tissus, mais plutôt à les étirer afin de défaire les adhérences entre les couches musculaires. Cela est principalement la raison pourquoi le massage se fait sans huile ou avec un peu de beurre de karité. Aussi, le « deep tissue » est moins un travail de pouces et de doigts, on utilise plutôt les poings, les avant-bras, les coudes et les jointures.

Les techniques utilisées permettent le travail du muscle dans ses trois dimensions au lieu de simplement l’écraser. Ainsi, le travail de relâchement au niveau des fascia rendu possible, donne plus d’espace au muscle, lui permettant de se relâcher plus aisément.

Contrairement, à plusieurs pensées, le massage des tissu profonds n’est pas forcement douloureux. Par contre, il peut arriver qu’on ressente une gêne pendant le massage aux endroits où il y a de fortes tensions. Peu importe le type de massage, il est important de communiquer avec le thérapeute si on ressent de la douleur et à ce moment-là les techniques peuvent être modifiées.